Stéphane Varègues

Activité Compositeur Chanteur

Après avoir débuté dans les cabarets de la Butte Montmartre,Stéphane Varègues enregistre en 65 ses premiers disques chez Decca:"Le cavalier","Le gigolo" et le 25cm "Nous les blousons blancs".
Suivent en 66 les 45T EP "La complainte du fusillé/Le hit-parade …" et "Avec les beatnicks/Le jerk infernal…".
Il participe en 1967 à la Rose d'Or d'Antibes avec "Le chanteur affamé" qui sort en 45T avec "Le Pape du pop".
Il compose et chante "Le tango sénile","Léontine" et "L'ordinateur" pour la B.O. du film de M.Audiard "Faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages" (1968).
Dans les années 70 sort chez Canetti le 33T "Je vous salis ma vie de Boris Vian et 10 autres chansons inédites".
Il compose aussi des musiques pour le film "Le piège à cons" de Mocky (79) et plusieurs séries télévisées:"Reinefeuille"(74) … .
En 85,il met en musique et chante des textes de Vian,Céline et Prévert dans le spectacle "La Ligne Marginaux" présenté au théâtre du Lucernaire.

Après avoir débuté dans les cabarets de la Butte Montmartre,Stéphane Varègues enregistre en 65 ses premiers disques chez Decca:"Le cavalier","Le gigolo" et le 25cm "Nous les blousons blancs".
Suivent en 66 les 45T EP "La complainte du fusillé/Le hit-parade …" et "Avec les beatnicks/Le jerk infernal…".
Il participe en 1967 à la Rose d'Or d'Antibes avec "Le chanteur affamé" qui sort en 45T avec "Le Pape du pop".
Il compose et chante "Le tango sénile","Léontine" et "L'ordinateur" pour la B.O. du film de M.Audiard "Faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages" (1968).
Dans les années 70 sort chez Canetti le 33T "Je vous salis ma vie de Boris Vian et 10 autres chansons inédites".
Il compose aussi des musiques pour le film "Le piège à cons" de Mocky (79) et plusieurs séries télévisées:"Reinefeuille"(74) … .
En 85,il met en musique et chante des textes de Vian,Céline et Prévert dans le spectacle "La Ligne Marginaux" présenté au théâtre du Lucernaire.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article