Ennio Morricone

Date de naissance 10 Novembre 1928
Pays Italienne
Activité musicien, compositeur, auteur
Instruments Piano
Décès 06 juillet 2020

Ennio Morricone est le fils aîné de Mario Morricone, trompettiste de jazz dans des orchestres, et de Libera Ridolfi, femme au foyer. À l'école primaire, chez les Frères Saint-Jean-Baptiste-de-La-Salle, il est élève dans la même classe que Sergio Leone, mais les deux enfants ne sont pas très proches et se perdent de vue.

Son père, qui le sensibilise à la musique dès ses premières années, l'inscrit en 1940 à l'Académie nationale Sainte-Cécile de Rome. Élève de Goffredo Petrassi, il y obtient un diplôme de trompette en 1946. À l'académie, il rencontre aussi Bruno Nicolai, avec lequel il se lie d'amitié et qui sera un de ses collaborateurs les plus proches tout au long de sa carrière. Il débute dans la musique classique ou expérimentale dès 1953. La même année, il compose son premier arrangement professionnel pour une série d'émissions radiophoniques.

En 1956, il se marie à Maria Travia avec qui il a trois fils (dont Andrea Morricone qui devient lui aussi compositeur et son assistant) et une fille.

Il écrit sa première œuvre classique en 1957, mais les bénéfices sont trop faibles pour lui permettre de vivre de son œuvre. Il est alors embauché à la RAI en 1958, mais démissionne après un seul jour de travail. Sans abandonner la musique classique, il se tourne vers une musique plus populaire, qualifiée de « légère » outre-Alpes en écrivant de nombreux arrangements pour la RAI, et des chansons pour les vedettes de variétés de l'époque : Mina (Se telefonando), Gianni Morandi (Fatti mandare dalla mamma), Gino Paoli (Sapore di sale), Rita Pavone (T’ho conosciuto), Edoardo Vianello (O mio signore), Jimmy Fontana (Il Mondo) ou Paul Anka (Stasera resta con me).

Ces travaux le font connaître et apprécier par des artistes divers, y compris par des réalisateurs qui font appel à lui à partir de 1960.

 

En 1961, il compose et signe sous son propre nom sa première bande originale, celle du film Il federale de Luciano Salce.

Il fait quelques incursions dans le domaine de la chanson en composant et dirigeant deux albums consacrés à une diva de la chanson mondiale : sa compatriote Milva, avec l'album Dedicato A Milva Da Ennio Morricone en 1968, et à la chanteuse française Mireille Mathieu, avec l'album Mireille Mathieu chante Ennio Morricone en 1974. Il arrange aussi plusieurs titres de l'album de Richard Cocciante Anima, la même année.

En 1971, Marc Gilbert, producteur de l'émission Italiques de l'ORTF, lui demande l'autorisation d'utiliser la musique du film À l'aube du cinquième jour, pour le générique de l'émission. Illustrée par un dessin animé de Jean-Michel Folon, elle servira dès lors de référence sur le service public.

Ennio Morricone a composé la musique de plus de 500 films et programmes télévisés, et vendu plus de 70 millions de disques dans le monde,.

Cinéma

Années 1960

  • 1961 : Mission ultra-secrète (Il federale/The fascist) de Luciano Salce
  • 1962 : Elle est terrible (La voglia matta/Crazy desire) de Luciano Salce
  • 1962 : Adolescents au soleil (Diciotenni al sole) de Camillo Mastrocinque
  • 1962 : La cuccagna (La cuccagna/Girl in a Million) de Luciano Salce
  • 1962 : I motorizzati (I motorizzati/The motorists) de Camillo Mastrocinque
  • 1963 : I basilischi (The basiliks/The lizards) de Lina Wertmüller
  • 1963 : Le Succès (Il successo/The success) de Mauro Morassi et Dino Risi
  • 1963 : Duel au Texas (Duello nel Texas/Gunfight and red sands) de Ricardo Blasco
  • 1963 : Le monachine (Le monachine) de Luciano Salce
  • 1963 : La fidanzata del Bersagliere (La fidanzata del Bersagliere/Soldier's girl) d'Alessandro Blasetti
  • 1964 : Pour une poignée de dollars (Per un pugno di dollari/A fistful of dollars) de Sergio Leone (sous le pseudonyme de Dan Savio)
  • 1964 : Mon colt fait la loi (en) (Le pistole non discutono/Bullets don't argue) de Mario Caiano sous le pseudonyme de « Mike Perkins »
  • 1964 : Avant la révolution (Prima della revoluzione/Before the revolution) de Bernardo Bertolucci
  • 1964 : Les Maniaques (I maniaci/The maniacs) de Lucio Fulci
  • 1964 : Les martiens ont douze mains (I marziani hanno dodici mani/The twelve-handed men of Mars) de Franco Castellano et Giuseppe Moccia
  • 1964 : I due evasi de Sing Sing (I due evasi de Sing Sing/Two escape from Sing Sing) de Lucio Fulci
  • 1964 : Un cœur plein et les poches vides (E la donna creo l’uomo/Full hearts and empty pockets) de Camillo Mastrocinque
  • 1965 : Les Poings dans les poches (I pugni in tasca/Fists in the Pocket) de Marco Bellocchio
  • 1965 : Et pour quelques dollars de plus (Per qualche dollaro in più/For a Few Dollars More) de Sergio Leone
  • 1965 : Slalom (Slalom) de Luciano Salce
  • 1965 : Opération Lotus Bleu (Agente 077 : Missione Bloody Mary/Mission Bloody Mary) de Sergio Grieco
  • 1965 : Thrilling (Thrilling) de Carlo Lizziani, Gian Luigi Polidoro & Ettore Scola (Film à sketches)
  • 1965 : Ménage à l'italienne (Menage all’italiana/Marriage italian style)de Franco Indovina
  • 1965 : Un pistolet pour Ringo (Un pistola per Ringo/A pistol for Ringo)de Duccio Tessari
  • 1965 : Le Retour de Ringo (Il ritorno di Ringo/Return of Ringo) de Duccio Tessari
  • 1965 : Les Amants d'outre-tombe (Amanti d’oltre tomba/Nightmare castle) de Mario Caiano
  • 1965 : Baroud à Beyrouth pour F.B.I. 505 (de) (La trapola scatta Beirut/Agent 505 – Todesfalle Beirut) de Manfred R. Köhler
  • 1965 : Haute Tension (Altissima pressione/high pressure) d'Enzo Trapani
  • 1965 : Idoli controluce d'Enzo Battaglia
  • 1965 : El Greco (The Greek/Le Greco) de Luciano Salce
  • 1965 : Sept Écossais au Texas (Sette pistole per i Mac Gregor/Guns for the McGregors) de Franco Giraldi
  • 1966 : La bible (The Bible : in the beginning/La Bibbia) de John Huston(Non crédité)
  • 1966 : La Bataille d'Alger (La Battaglia di Algeri/The Battle of Algiers)de Gillo Pontecorvo
  • 1966 : Le Bon, la Brute et le Truand (Il buono, il brutto, il cattivo/The Good, the Bad and the Ugly) de Sergio Leone
  • 1966 : Un homme à moitié (Un uomo a metà/Half a man) de Vittorio de Seta
  • 1966 : Lutring... réveille-toi et meurs (Svegliati e uccidi) de Carlo Lizzani
  • 1966 : Navajo Joe de Sergio Corbucci (sous le pseudonyme de Leo Nichols)
  • 1966 : Des oiseaux, petits et gros (Uccellacci e uccellini) de Pier Paolo Pasolini
  • 1966 : Du sang dans la montagne (The Hills run red/River of dollars/Un fiume di dollari) de Carlo Lizzani
  • 1966 : Peyrol le boucanier (L’avventuriero/The rover) de Terence Young
  • 1966 : Sept femmes pour McGregor (Sette donne per I McGregor/7 women for the McGregors) de Franco Giraldi
  • 1966 : Mission top secret (Matchless) d'Alberto Lattuada
  • 1967 : Le Harem (L’harem) de Marco Ferreri
  • 1967 : La Chine est proche (La Cina è vicina) de Marco Bellocchio
  • 1967 : Le Carnaval des truands (Ad ogni costo) de Giuliano Montaldo
  • 1967 : Arabella de Mauro Bolognini
  • 1967 : Les Sorcières (Le Streghe) de Pier Paolo Pasolini et Vittorio De Sica
  • 1967 : La mort était au rendez-vous (Da uomo a uomo/Death rides a horse) de Giulio Petroni
  • 1967 : Le Dernier Face à face (Faccia a faccia) de Sergio Sollima
  • 1967 : Les Cruels (The hellbenders/I crudeli) de Sergio Corbucci
  • 1967 : La Fille et le Général (La Ragazza e il generale) de Pasquale Festa Campanile
  • 1967 : Colorado (La resa dei conti/The big gundown) de Sergio Sollima
  • 1967 : Opération frère cadet (Operation Kid Brother/OK Connery)d'Alberto De Martino
  • 1967 : La Bataille de San Sebastian (The guns for San Sebastian) de Henri Verneuil
  • 1967 : Comment j'ai appris à aimer les femmes (Come imparai ad amare le donne) de Luciano Salce
  • 1967 : Le Jardin des délices (Il giardino delle delizie/Garden of delights) de Silvano Agosti
  • 1968 : Théorème (Teorema) de Pier Paolo Pasolini
  • 1968 : Partner de Bernardo Bertolucci
  • 1968 : La Gloire des canailles (Dalle Ardenne all’inferno/Dirty heroes)d'Alberto De Martino
  • 1968 : Il était une fois dans l'Ouest (C'era una volta il West/Once Upon a Time in the West) de Sergio Leone
  • 1968 : Escalation (Escalation) de Roberto Faenza
  • 1968 : Merci ma tante (Grazie zia/Thank you Aunt/Come play with me)de Salvatore Samperi
  • 1968 : Danger : Diabolik ! (Diabolik) de Mario Bava
  • 1968 : L'Enfer avant la mort (Comandamenti per un gangster) d'Alfio Caltabiano
  • 1968 : Et si on faisait l'amour ? (Scusi, facciamo l’amore/Listen, let's make love) de Vittorio Caprioli
  • 1968 : Galilée (Galileo) de Liliana Cavani
  • 1968 : Le Grand Silence (Il grande Silenzio/The Great Silence) de Sergio Corbucci
  • 1968 : Rome comme Chicago (Roma come Chicago/Banditi a Roma/Bandits in Rome) d'Alberto De Martino
  • 1968 : Ce merveilleux automne (Un bellissimo novembre/That splendid november) de Mauro Bolognini
  • 1968 : Un coin tranquille à la campagne (Un Tranquillo posto di campagna/A Quiet Place in the Country) d'Elio Petri
  • 1968 : H.2.S (H.2.S) de Roberto Faenza
  • 1968 : L'Alibi (Alibi) d'Adolfo Celi, Vittorio Gassman et Luciano Lucignani
  • 1968 : Fräulein Doktor de Marcello Aliprandi et Alberto Lattuada
  • 1968 : La Religieuse de Monza (La monaca di Monza/The lady of Monza) d'Eriprando Visconti
  • 1968 : Ciel de plomb (E per tetto un cielo di stelle/And for a roof a sky full of stars) de Giulio Petroni
  • 1968 : Un couple pas ordinaire (Ruba al prossimo tuo) de Francesco Maselli
  • 1968 : El mercenario (Il mercenario) de Sergio Corbucci
  • 1968 : L'Arriviste de Samy Pavel (Sortie en 1976)
  • 1969 : Cœur de mère (Cuore di mamma), de Salvatore Samperi
  • 1969 : Trois pour un massacre (Tepepa/Long live the revolution) de Giulio Petroni
  • 1969 : Quelle honte, salauds ! (Vergogna schifosi) de Mauro Severino
  • 1969 : Disons, un soir à dîner (Metti una sera a cena) de Giuseppe Patroni Griffi
  • 1969 : La stagione dei sensi (Season of the senses) de Massimo Franciosa
  • 1969 : Le Clan des Siciliens de Henri Verneuil
  • 1969 : Le Naturel absolu (L’assoluto naturale/She and He) de Mauro Bolognini
  • 1969 : La Tente rouge (The red tent/La tenda rossa) de Mikheil Kalatozishvili
  • 1969 : L'Oiseau au plumage de cristal (L'Uccello dalle piume di cristallo) de Dario Argento
  • 1969 : Eat it (Mangiala) de Francesco Caseratti
  • 1969 : Les Intouchables (Gli Intoccabili) de Giuliano Montaldo
  • 1969 : Ecce homo : I sopravvissuti (Behold a man) de Bruno Gaburro
  • 1969 : Queimada de Gillo Pontecorvo
  • 1969 : Sais-tu ce que faisait Staline aux femmes ? (Sai cosa faceva Stalin alle donne) de Maurizio Liverani
  • 1969 : La Femme invisible (La donna invisible/The invisible woman) de Paolo Spinola
  • 1969 : Senza sapere niente di lei de Luigi Comencini
  • 1969 : Una breve stagione de Renato Castellani
  • 1969 : Cinq hommes armés (Un esercito di cinque uomini/The five man army) de Don Taylor

Années 1970

  • 1970 : Sierra torride (Two Mules for Sister Sara) de Don Siegel
  • 1970 : Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (Indagine su un cittadino al di sopra di ogni sospetto) d'Elio Petri
  • 1970 : Seule contre la mafia (La moglie più bella) de Damiano Damiani
  • 1970 : Metello, ou la naissance de la colère (Metello) de Mauro Bolognini
  • 1970 : La Cité de la violence (Città violenta) de Sergio Sollima
  • 1970 : Quand les femmes avaient une queue (Quando le donne avevano la coda/When women had tails) de Pasquale Festa Campanile
  • 1970 : Tuez le veau gras et faites-le rôtir (Uccidete il vitello grasso e arrostitelo) de Salvatore Samperi
  • 1970 : À l'aube du cinquième jour (Dio è con noi/Gott mit uns/The fifth day/God with us) de Giuliano Montaldo
  • 1970 : Les Cannibales (Os Canibais) de Liliana Cavani
  • 1970 : La Califfa (Lady Caliph) d'Alberto Bevilacqua
  • 1970 : L'Assaut des jeunes loups (Hornet's nest /I lupi attacano in branco) de Phil Karlson
  • 1970 : Compañeros (Vamos a matar compañeros) de Sergio Corbucci
  • 1970 : Le Voyeur/Jeux particuliers (Giochi particolari) de Franco Indovina
  • 1971 : Il était une fois la révolution (Giù la testa) de Sergio Leone
  • 1971 : Forza G (Winged devils) de Duccio Tessari
  • 1971 : Une plage lointaine (Oceano) de Folco Quilici
  • 1971 : Quatre mouches de velours gris (Quatre mosche di velluto grigio) de Dario Argento
  • 1971 : La Tarentule au ventre noir de Paolo Cavara
  • 1971 : La classe ouvrière va au paradis (La classe operaia va in paradiso) d'Elio Petri
  • 1971 : Sacco et Vanzetti (Sacco e Vanzetti) de Giuliano Montaldo
  • 1971 : Veruschka (Poesia di una donna) de Franco Rubartelli
  • 1971 : Dommage qu'elle soit une putain (Addio fratello crudele) de Giuseppe Patroni Griffi
  • 1971 : Incontro de Piero Schivazappa
  • 1971 : Le Venin de la peur (Una lucertola con la pelle di donna) de Lucio Fulci
  • 1971 : Tre nel mille de Franco Indovina
  • 1971 : Le Chat à neuf queues (Il gatto a nove code) de Dario Argento
  • 1971 : Journée noire pour un bélier (Giornata nera per l’ariete) de Luigi Bazzoni
  • 1971 : Gli occhi freddi della paura (Cold eyes of fear) d'Enzo G. Castellari
  • 1971 : Nous sommes tous en liberté provisoire (L'istruttoria è chiusa: dimentichi) de Damiano Damiani
  • 1971 : Photo interdite d'une bourgeoise (Le foto proibite di una signora per bene) de Luciano Ercoli
  • 1971 : Le Décaméron (Il decameron) de Pier Paolo Pasolini
  • 1971 : Le Casse de Henri Verneuil
  • 1971 : Je suis vivant ! (La corta notte delle bambole di vetro) d'Aldo Lado
  • 1971 : Lui per lei de Claudio Rispoli
  • 1971 : Sans mobile apparent de Philippe Labro
  • 1972 : Maddalena de Jerry Kawalerowicz
  • 1972 : Le Serpent d'Henri Verneuil
  • 1972 : Anche se volessi lavorare che faccio ? de Flavio Mogherini
  • 1972 : Le Maître et Marguerite (Il maestro e Margherita/The master and Margarita) d'Aleksandar Petrović
  • 1972 : Questa specie d'amore d'Alberto Bevilacqua
  • 1972 : Violenza : quinto potere de Florestano Vancini
  • 1972 : Quand les femmes perdirent leurs queues (Quando le donne persero la coda/When women lost their tails) de Pasquale Festa Campanile
  • 1972 : Le Diable dans la tête (Il diavolo nel cervello/The devil in the brain) de Sergio Sollima
  • 1972 : Mais... qu'avez vous fait à Solange ? (Cosa avete fatto a Solange?) de Massimo Dallamano
  • 1972 : Les Deux Saisons de la vie (The two season of life/Le due stagoni della vita) de Samy Pavel
  • 1972 : Folie meurtrière (Mio caro assassino/My dear killer) de Tonino Valerii
  • 1972 : Far West Story (Sonny and Jed/La banda J & S/Cronica criminale del Far West) de Sergio Corbucci
  • 1972 : L'Attentat d'Yves Boisset
  • 1972 : On m’appelle Providence (La vita, a volta è molto dura, vero Providenza ?) de Giulio Petroni
  • 1972 : I figli chiedono perchè de Nino Zanchin
  • 1972 : D'amore si muore de Carlo Carunchio
  • 1972 : Barbe-bleue (Bluebeard) d'Edward Dmytryk et Luciano Sacripanti
  • 1972 : Les Contes de Canterbury (I racconti di Canterbury) de Pier Paolo Pasolini
  • 1972 : Qui l'a vue mourir ? (Chi l’ha vista morire ?) d'Aldo Lado
  • 1972 : Quando l'amore è sensualità de Vittorio De Sisti
  • 1972 : L'ultimo uomo di Sara de Maria Virginia Onorato
  • 1972 : Imputation d'homicide pour un étudiant (Imputazione di omicidio per uno studente) de Mauro Bolognini
  • 1973 : La Drôle d'affaire (La cosa buffa) d'Aldo Lado
  • 1973 : La propriété n’est plus un vol (La propriétà non è più un furto)d'Elio Petri
  • 1973 : Liberté, mon amour ! (Libera amore mio) de Mauro Bolognini
  • 1973 : Mon nom est Personne (Il mio nome è Nessuno/My name is nobody) de Tonino Valerii et Sergio Leone
  • 1973 : Sepolta viva d'Aldo Lado
  • 1973 : Crescete e moltiplicatevi de Giulio Petroni
  • 1973 : La Poursuite implacable (Revolver) de Sergio Sollima
  • 1973 : Spogliati protesta uccidi de Vittorio De Sisti
  • 1973 : Un homme à respecter (Un uomo da rispettare) de Michele Lupo
  • 1973 : SS Représailles (Rappresaglia) de George Pan Cosmatos
  • 1973 : Giordano Bruno de Giuliano Montaldo
  • 1973 : Mais qu'est-ce que je viens foutre au milieu de cette révolution ?(Che c'entriamo noi con la rivoluzione?) de Sergio Corbucci
  • 1973 : On continue à m'appeler Providence d'Alberto De Martino
  • 1973 : Fiorina la vacca de Vittorio De Sisti
  • 1973 : La Tente rouge (Krasnaya palatka) de Mikhail Kalatozishvili
  • 1974 : Le Trio infernal de Francis Girod
  • 1974 : Peur sur la ville d'Henri Verneuil
  • 1974 : Les Derniers Jours de Mussolini (Mussolini, ultimo atto) de Carlo Lizzani
  • 1974 : Moïse (Moses, the lawgiver/Mosè) (version cinéma) et (version TV) de Gianfranco De Bosio
  • 1974 : Il sorriso del grande tentatore de Damiano Damiani
  • 1974 : Les Mille et Une Nuits (Il Fiore delle mille e una notte) de Pier Paolo Pasolini
  • 1974 : Allonsanfan de Paolo et Vittorio Taviani
  • 1974 : L’Antéchrist (L’anticristo/The Antichrist/The Tempter) d'Alberto De Martino
  • 1974 : Le Secret de Robert Enrico
  • 1974 : La Grande Bourgeoise (Fatti di gente perbene) de Mauro Bolognini
  • 1974 : Le Tour du monde des amoureux de Peynet de Cesare Perfetto(dessin animé)
  • 1974 : Frissons d'horreur (Macchie solari/The victim) d'Armando Crispino
  • 1974 : La cugina d'Aldo Lado
  • 1974 : Spasmo d'Umberto Lenzi
  • 1974 : La Rançon de la peur (Milano odia : la polizia non puo sparare)de Umberto Lenzi
  • 1974 : Le Juge et son bourreau (Assassinio sul ponte) de Maximilian Schell
  • 1975 : Un génie, deux associés, une cloche (Un genio, due compari, un pollo) de Damiano Damiani et Sergio Leone
  • 1975 : La Femme du dimanche (La donne della domenica) de Luigi Comencini
  • 1975 : La Faille de Peter Fleischmann
  • 1975 : Storie di vita e malavita de Carlo Lizzani
  • 1975 : Attenti al buffone d'Alberto Bevilacqua
  • 1975 : Léonor de Juan Luis Buñuel
  • 1975 : Vertiges (Per le antiche scale) de Mauro Bolognini
  • 1975 : La Guerre des otages (The human factor/Il giustiziere) d'Edward Dmytryk
  • 1975 : Le Dernier train de la nuit/La bête tue de sang-froid (L’ultimo treno della notte) d'Aldo Lado
  • 1975 : Salò ou les 120 Journées de Sodome (Salò o le 120 giornate di Sodoma) de Pier Paolo Pasolini
  • 1976 : René la Canne de Francis Girod
  • 1976 : L'Héritage (L'eredità Ferramonti) de Mauro Bolognini
  • 1976 : 1900 de Bernardo Bertolucci
  • 1976 : Labbra di lurido blu de Giulio Petroni
  • 1976 : San Babila : Un crime inutile (San Babila ore 20: un delitto inutile) de Carlo Lizzani
  • 1976 : Le Ricain (The man from Chicago) de Jean-Pierre Pallardy
  • 1976 : Les Maîtres (Gente di rispetto) de Luigi Zampa
  • 1976 : Le Désert des Tartares (Il deserto dei Tartari) de Valerio Zurlini
  • 1976 : Todo modo d'Elio Petri
  • 1976 : Der Richter und sein Henker de Maximilian Schell
  • 1977 : L'Exorciste 2 : L'Hérétique (Exorcist II: The Heretic) de John Boorman
  • 1977 : Orca de Michael Anderson
  • 1977 : L'Affaire Mori (Il prefetto di ferro) de Pasquale Squitieri
  • 1977 : Holocauste 2000 (Rain of Fire) d'Alberto De Martino
  • 1977 : Une vie vendue (Una vita venduta) d'Aldo Florio
  • 1977 : L'agnese va a morire de Giuliano Montaldo
  • 1977 : Stato interessante de Sergio Nasca
  • 1977 : La Proie de l'autostop (Autostop rosso sangue) de Pasquale Festa Campanile
  • 1977 : Qui sera tué demain ? (Il mostro) de Luigi Zampa
  • 1978 : Corleone (The father of the godfathers) de Pasquale Squitieri
  • 1978 : Qui a tué le chat ? (Il gatto/The cat) de Luigi Comencini
  • 1978 : 122, rue de Provence (One, two, two) de Christian Gion
  • 1978 : La Fille d'Alberto Lattuada
  • 1978 : Les Moissons du ciel (Days of heaven) de Terrence Malick
  • 1978 : La Cage aux folles d'Édouard Molinaro
  • 1978 : Où es-tu allé en vacances ? (Dove vai in vacanza) de Mauro Bolognini, Luciano Sale et Alberto Sordi (Film à sketches - Episode "Je serais à toi")
  • 1978 : L’immoralità de Massimo Pirri
  • 1978 : Voyage avec Anita (Viaggio con Anita) de Mario Monicelli
  • 1979 : Un jouet dangereux (Il giocattolo) de Giuliano Montaldo
  • 1979 : I... comme Icare de Henri Verneuil
  • 1979 : Un sacco bello de Carlo Verdone
  • 1979 : Liés par le sang (Bloodline) de Terence Young
  • 1979 : Le Pré (Il prato) de Paolo et Vittorio Taviani
  • 1979 : Professione figlio de Stefano Rolla
  • 1979 : L'Humanoïde (L’umanoide/The humanoid) d'Aldo Lado (sous le pseudonyme de George B. Lewis)
  • 1979 : La Luna de Bernardo Bertolucci
  • 1979 : Retour à la mer Égée (Dedicated to the Aegean sea/Dedicato al mare Egeo) de Masuo Ikeda
  • 1979 : Opération Ogre de Gillo Pontecorvo
  • 1979 : Bonnes Nouvelles (Buone notizie) d'Elio Petri

Années 1980

  • 1980 : Fenêtres sur New York (Windows) de Gordon Willis
  • 1980 : L'Île sanglante (The Island) de Michael Ritchie
  • 1980 : Le Larron (Il ladrone/The good thief) de Pasquale Festa Campanile
  • 1980 : Uomini e no de Valentina Orsini
  • 1980 : Si salvi chi vuole de Roberto Faenza
  • 1980 : La Cage aux folles 2 d'Édouard Molinaro
  • 1980 : Stark system d'Armenia Balducci
  • 1980 : Le Bandit aux yeux bleus (Il bandito dagli occhi azzurri)d'Alfredo Giannetti
  • 1980 : La Banquière de Francis Girod
  • 1981 : A Time to Die de Matt Cimber
  • 1981 : La Dame aux camélias (La vera storia della camelie) de Mauro Bolognini
  • 1981 : La Tragédie d'un homme ridicule (La tragedia di un uomo ridiculo) de Bernardo Bertolucci
  • 1981 : Le Professionnel de Georges Lautner
  • 1981 : Bianco, rosso e verdone de Carlo Verdone
  • 1981 : Espion, lève-toi d'Yves Boisset
  • 1981 : On m'appelle Malabar (Occhio alla penna/Buddy goes West) de Michele Lupo
  • 1981 : La Désobéissance d'Aldo Lado
  • 1981 : Les Fesses à l'air (So fine/Jeans dagli occhi rosa) d'Andrew Bergman
  • 1982 : Liens de sang (Extrasensorial) d'Alberto De Martino
  • 1982 : Nana: Le désir (Nana, la vera chiave del piacere) de Dan Wolman
  • 1982 : Dressé pour tuer (White Dog) de Samuel Fuller
  • 1982 : Marco Polo de Giuliano Montaldo
  • 1982 : Butterfly de Matt Cimber
  • 1982 : The Thing de John Carpenter
  • 1982 : La Pourpre et le Noir (The Scarlet and the Black) de Jerry London
  • 1982 : Le Ruffian de José Giovanni
  • 1983 : Le Trésor des quatre couronnes (Treasure of the four crowns)de Ferdinando Baldi
  • 1983 : Sahara d'Andrew V. McLaglen
  • 1983 : Hundra de Matt Cimber
  • 1983 : Le Marginal de Jacques Deray
  • 1983 : À couteau tiré (l'assassino dei poliziotti/Copkiller) de Roberto Faenza
  • 1983 : La Clé (La Chiave) de Tinto Brass
  • 1984 : Il était une fois en Amérique (Once Upon a Time in America) de Sergio Leone
  • 1984 : Les Voleurs de la nuit (Thieves After Dark) de Samuel Fuller
  • 1985 : Il pentito de Pasquale Squitieri
  • 1985 : Kalidor : La Légende du talisman (Red Sonja) de Richard Fleischer
  • 1985 : La Cage aux folles 3 (Matrimonio con vizietto) de Georges Lautner
  • 1985 : L'Enchaîné (La gabbia/The trap) de Giuseppe Patroni Griffi
  • 1986 : Mission (The Mission) de Roland Joffé
  • 1986 : La Vénitienne (La venexiana) de Mauro Bolognini
  • 1987 : Contrôle (Il giorno prima) de Giuliano Montaldo
  • 1987 : Les Incorruptibles (The Untouchables) de Brian De Palma
  • 1987 : Les Détracteurs (Quartiere) de Silvano Agosti
  • 1987 : Les Lunettes d'or (Gli occhiali d'oro) de Giuliano Montaldo (prix David de la meilleure musique de film)
  • 1987 : Adieu Moscou (Mosca addio) de Mauro Bolognini
  • 1987 : Frantic de Roman Polanski
  • 1988 : Le Sang du châtiment (Rampage) de William Friedkin
  • 1988 : Le Temps du destin (A time of destiny) de Gregory Nava
  • 1989 : Outrages (Casualties of war) de Brian De Palma
  • 1989 : Cinema Paradiso de Giuseppe Tornatore
  • 1989 : Tre colonne in cronaca de Carlo Vanzina
  • 1989 : Les Maîtres de l'ombre (Fat Man and Little Boy) de Roland Joffé
  • 1989 : Le Raccourci (Tempo di uccidere) de Giuliano Montaldo
  • 1989 : Attache-moi ! (Atame) de Pedro Almodóvar

Années 1990

  • 1990 : The Big Man de David Leland
  • 1990 : Ils vont tous bien ! (Stanno tutti bene) de Giuseppe Tornatore
  • 1990 : Hamlet de Franco Zeffirelli
  • 1990 : Le Prince du désert (Il principe del deserto) de Duccio Tessari
  • 1990 : The Bachelor (Mio caro dotto Grasler) de Roberto Faenza
  • 1990 : Les Anges de la nuit (State of Grace) de Phil Joanou
  • 1990 : Money de Steven Hilliard Stern
  • 1990 : Embarquement pour l'enfer (Voyage of terror) d'Alberto Negrin
  • 1990 : Ship hunters (Cacciatori di navi) de Folco Quilici
  • 1990 : Le Dimanche de préférence (La domenica specialmente) de Francesco Barilli et Giuseppe Bertolucci (film divisé en quatre segments)
  • 1991 : Bugsy de Barry Levinson
  • 1991 : Big man (Crossing the line) de David Leland
  • 1991 : La Thune de Philippe Galland
  • 1991 : La villa del venerdì (Husbands and lovers) de Mauro Bolognini
  • 1992 : La Cité de la joie (City of joy) de Roland Joffé
  • 1992 : La Dame aux camélias (La signora delle camelie) de Baldassarre Negroni (Film réalisé en 1915)
  • 1993 : La scorta de Ricky Tognazzi
  • 1993 : Années d'enfance (Jona che visse nella balena) de Roberto Faenza
  • 1993 : Dans la ligne de mire (In the Line of Fire) de Wolfgang Petersen
  • 1993 : Le Long Silence (Il lungo silenzio) de Margarethe von Trotta
  • 1994 : Une pure formalité (Una Pura formalità) de Giuseppe Tornatore
  • 1994 : Wolf de Mike Nichols
  • 1994 : Harcèlement (Disclosure) de Barry Levinson
  • 1994 : Rendez-vous avec le destin (Love affair) de Glenn Gordon Caron
  • 1995 : La Nuit et le Moment d'Anna Maria Tato
  • 1995 : Pasolini : mort d'un poète (Pasolini : un delitto italiano) de Marco Tullio Giordana
  • 1995 : Le Syndrome de Stendhal (La sindrome di Stendhal) de Dario Argento
  • 1995 : Marchand de rêves (L'uomo delle stelle) de Giuseppe Tornatore
  • 1995 : L'uomo proiettile (The human cannonball) de Silvano Agosti
  • 1996 : Le Jour du chien (Vite strozzate) de Ricky Tognazzi
  • 1996 : Pereira prétend (Afirma Pereira) de Roberto Faenza
  • 1996 : La Lupa de Gabriele Lavia
  • 1996 : The Nymph (Ninfa plebea) de Lina Wertmüller
  • 1996 : I magi randagi (We free kings) de Sergio Citti
  • 1997 : U-Turn d'Oliver Stone
  • 1997 : Lolita d'Adrian Lyne
  • 1997 : Con rabbia e con amore d'Alfredo Angeli
  • 1997 : Cartoni animati de Franco Citti et Sergio Citti
  • 1997 : Richard III (The life and the death of Richard III) d'André Calmettes et James Keane (Film réalisé en 1912)
  • 1998 : Bulworth de Warren Beatty
  • 1998 : La Légende du pianiste sur l'océan (La leggenda del pianista sull'oceano) de Giuseppe Tornatore
  • 1998 : Au-delà de nos rêves (What dreams may come) de Vincent Ward (SCORE REJETE - Les producteurs du film Au-delà de nos rêves rejetèrent la musique d'Ennio Morricone quelques semaines avant la première américaine du film. Ils firent appel à Michael Kamen qui dut élaborer et écrire une nouvelle musique dans un temps très court.)
  • 1998 : La Tour secrète (I guardiani del cielo) d'Alberto Negrin
  • 1998 : Le Fantôme de l'Opéra (Il Fantasma dell'opera) de Dario Argento
  • 1999 : Canone inverso (Making love) de Ricky Tognazzi

Années 2000

  • 2000 : Mission to Mars de Brian De Palma
  • 2000 : Vatel de Roland Joffé
  • 2000 : Malèna de Giuseppe Tornatore
  • 2001 : La ragione pura (The sleeping wife) de Silvano Agosti
  • 2001 : Aida degli alberi (Aida of the trees) de Guido Manuli (dessin animé)
  • 2002 : Ripley s'amuse (Ripley's Game) de Liliana Cavani
  • 2002 : Il diario di Matilde Manzoni de Lino Cappolicchio
  • 2002 : Senso 45 de Tinto Brass
  • 2003 : La luz prodigiosa de Miguel Hermoso
  • 2003 : Al cuore si comanda de Giovanni Morricone
  • 2003 : Kill Bill de Quentin Tarantino
  • 2004 : 72 mètres (72 metra) de Vladimir Khotinenko
  • 2004 : Guardiani delle nuvole de Luciano Odorisio
  • 2004 : Kill Bill 2 de Quentin Tarantino
  • 2005 : E ridendo l'uccise de Florestano Vancini
  • 2005 : Être sans destin (Fateless/Sorstalanság) de Lajos Koltai
  • 2006 : L'Inconnue (La sconosciuta) de Giuseppe Tornatore
  • 2006 : Un crime (A Crime) de Manuel Pradal
  • 2006 : Play the Game de Stéphane Barbato (court-métrage)
  • 2007 : Tutte le donne della mia vita (it) de Simona Izzo
  • 2008 : I demoni di San Pietroburgo de Giuliano Montaldo
  • 2009 : Baarìa de Giuseppe Tornatore
  • 2009 : Nine de Rob Marshall (3 thèmes rejetés)
  • 2009 : Inglourious Basterds de Quentin Tarantino

Années 2010

  • 2012 : Django Unchained de Quentin Tarantino
  • 2013 : The Best Offer (La migliore offerta) de Giuseppe Tornatore
  • 2014 : L'Enfant du Sahara de Laurent Merlin
  • 2015 : En mai, fais ce qu'il te plaît de Christian Carion
  • 2015 : Les Huit Salopards (The Hateful Eight) de Quentin Tarantino
  • 2016 : La corrispondenza de Giuseppe Tornatore
  • 2016 : Voyage of Time : Au fil de la vie de Terrence Malick
  • 2018 : A Rose in Winter de Joshua Sinclair

Télévision

Années 1960

  • 1961 : La Découverte des Amériques (Alla scoperta dell'America) (documentaire TV)
  • 1961 : Verro (Verro) (court-métrage)
  • 1961 : Vicino al ciel (Vicino al ciel) (court-métrage)
  • 1964 : Funny World (I malamondo) de Paolo Cavara (documentaire)
  • 1968 : Geminus (Geminus/Giotto) de Luciano Emmer (série télévisée)
  • 1969 : Giovanni ed Elviruccia de Paolo Panelli (mini-série télévisée)

Années 1970

  • 1970 : Le Virginien (The Virginian/The men from Shiloh) de Burt Kennedy (série télévisée)
  • 1971 : Quatre femmes (Correva l’anno di grazia 1870/Tre donne) d'Alfredo Giannetti (Version TV)
  • 1972 : L'uomo e la magia de Sergio Giordani (documentaire TV)
  • 1974 : Sesso in confessionale de Vittorio De Sisti (documentaire)
  • 1975 : Cosmos 1999 (Space 1999/Spazio 1999) de Lee H. Katzin (série télévisée - Version italienne seulement)
  • 1976 : Par amour (Per amore/For love) de Mino Giarda (TV)
  • 1977 : Gothic dramas (Drammi gotici) de Giorgio Bandini (série télévisée)
  • 1978 : Il prigioniero d'Aldo Lado (série télévisée)
  • 1978 : L

Top Titres

Gabriel's Oboe 1

Gabriel's Oboe

The Ecstasy of Gold 2

The Ecstasy of Gold

Chi mai 3

Chi mai

The Braying Mule 4

The Braying Mule

The Mission 5

The Mission

For a Few Dollars More 6

For a Few Dollars More

The Good, the Bad and the Ugly 7

The Good, the Bad and the Ugly

Once Upon a Time in the West 8

Once Upon a Time in the West

Sister Sara's Theme 9

Sister Sara's Theme

Un Monumento 10

Un Monumento

Top Albums

Bixio Catalogue Highlights Vol.1 & 2 (CD1)
Bixio Catalogue Highlights Vol.1 & 2 (CD1)
pistes
The Very Best Of
The Very Best Of
pistes
The Good, The Bad & The Ugly
The Good, The Bad & The Ugly
pistes

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article